Rennes achève le PSG

Après un match nul (2-2) au terme de la prolongation, samedi soir en finale de Coupe de France, Rennes a dominé le PSG aux tirs au but (6-5). Christopher Nkunku est le seul à avoir raté, offrant du même coup le trophée aux Bretons.

D'abord, on a presque envie de parler de Rennes, et uniquement de Rennes. Les partenaires de Hatem Ben Arfa, triomphant de manière hautement symbolique face à son ancien club, ont joué une finale qui fera date dans l'histoire du club (2-2 a.p., 6 t.a.b. à 5). Et même de la Coupe de France. Car s'ils ont enfin vaincu leur malédiction, après leurs trois finales perdues en 2009, 2013 et 2014 (la première et la troisième en Coupe de France, la deuxième en Coupe de la Ligue), le pedigree de l'adversaire rend évidemment l'exploit des Bretons encore plus grand (*).

Cette fois, Thomas Tuchel disposait de quasiment tout le monde. A commencer par Neymar, titulaire comme Angel Di Maria, Kylian Mbappé ou Marco Verratti. Seul Thiago Silva manquait à l'appel parmi les cadres, Edinson Cavani restant lui sur le banc au coup d'envoi (il a disputé la prolongation). Tout semblait se diriger, logiquement, vers une énième finale de Coupe tranquille pour le PSG, qui menait 2-0 avant même la fin de la première demi-heure de jeu. Mais cette saison, rien n'est très rationnel avec ce Paris Saint-Germain.

Stéphan: "On n'est plus des losers"

Après une première occasion pour Neymar (2e), Dani Alves ouvre le score d'une délicieuse reprise de volée (13e). Kylian Mbappé bute sur Thomas Koubek, et ce ne sera pas la seule fois (15e), mais Neymar fait donc rapidement le break d'un subtil lob (0-2, 23e). En fin de première période, dans la même minute, M'Baye Niang trouve le poteau et Julian Draxler manque à son tour le 3-0 (38e). C'est finalement Presnel Kimpembe qui relance tout, en trompant son propre gardien avant la pause (1-2, 40e). Koubek a su préserver l'espoir, avant de rentrer au vestiaire, à nouveau devant Kylian Mbappé (45e+1) puis Dani Alves (45e+3).

En seconde période, comme à ses heures les plus récentes et difficiles où il lui manquait 10 joueurs, le PSG s'est délité. Benjamin Bourigeaud est passé tout près (65e), Mexer n'a pas raté la cible sur le corner suivant (2-2, 66e). Mbappé encore (72e), Neymar (85e), puis à nouveau Mbappé sur le poteau en prolongation (99e)... Plus rien ne rentrera. Le champion du monde finit par péter un plomb à la 118e minute, il lacère le genou de Damien Da Silva et reçoit un rouge incontestable. Et Christopher Nkunku, après 11 réussites aux tirs au but, tire au-dessus. Rennes remporte son premier trophée depuis 1971. "On n'est plus des losers, on est capables de gagner, savoure le coach Julien Stéphan sur France 2. C'est exceptionnel." Paris, pour la première fois depuis 2013, ne gagnera que le championnat sur la scène nationale.
---------------------------------------------
(*) Le PSG, dont la dernière élimination remontait au 22 janvier 2014 face à Montpellier, restait sur 29 victoires en Coupe de France. 

Newsweb









Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X