"Quand Messi pleure, personne ne dit rien"

"Quand Messi pleure, personne ne dit rien"

Reuters

Longuement interrogée dans Le Parisien, l'épouse de Thiago Silva est revenue sur la douloureuse Coupe du monde au Brésil, où le capitaine du PSG avait notamment craqué lors de la séance de tirs au but face au Chili en huitièmes de finale (1-1, 3-2 t.a.b.).

Redevenu un titulaire indiscutable en équipe du Brésil, Thiago Silva revient de très loin. Du sacre de la Selecao lors de la dernière Copa America à domicile, le défenseur parisien était pourtant devenu persona non grata en sélection après la Coupe du monde 2014. Conséquence de la faillite des hommes de Luiz Felipe Scolari, seulement quatrièmes après l'incroyable raclée reçue en demi-finale face à l'Allemagne (7-1).

Suspendu, l'ancien Milanais n'était pourtant pas du naufrage à Belo Horizonte. Thiago Silva n'en était pas moins le capitaine de la Seleçao et sa crise de larmes avant la séance de tirs face au Chili en huitièmes de finale (1-1, 3-2 t.a.b.) est l'un des symboles de l'échec du Brésil lors de sa Coupe du monde et donc de son guide. Un événement longuement évoqué par Isabelle, son épouse, lors d'un entretien au Parisien.

"C'est dur pour moi de revoir ces images. Les supporters ne voient les joueurs que comme des machines. Mais nous, la famille, on s'attache d'abord à l'humain", a-t-elle commenté, prenant soin de rappeler les attentes qu'avaient généré au Brésil cette Coupe du monde à la maison: "Ce qui me gêne là, ce ne sont pas ses pleurs, c'est le fait qu'on les sorte du contexte, qu'on les isole. On oublie la pression énorme qu'ils avaient sur les épaules en 2014. Qu'au Brésil, c'est impensable de jouer une Coupe du monde à domicile et ne pas la gagner."

Reconnaissant avoir éprouvé "une grande souffrance" et ce d'autant plus que l'ancien Milanais, malgré de bonnes prestations sur le terrain, concentrait l'essentiel des critiques, Madame Silva avait tenté de le réconforter comme elle a pu. "Je lui ai dit qu'il avait le droit d'être ému... Quand Messi pleure sur le terrain, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Quand certains passent à côté de leur match, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Mais Thiago, lui, en prend plein la figure. Et tout d'un coup, tout le monde oublie ce qu'il a fait avant", a-t-elle d'ailleurs regretté.

Newsweb





Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X