Rabiot, le vrai départ ?

Titularisé, samedi, face à Bologne (2-1), Adrien Rabiot a livré une prestation particulièrement convaincante, recevant d'ailleurs les félicitations de son entraîneur.

«Rabiot SOS Juve». Tel était le titre qui s'affichait en Une de Tuttosport, lundi dernier, le quotidien piémontais expliquant à cette occasion qu'Adrien Rabiot, essentiellement cantonné dans un rôle de remplaçant depuis son arrivée chez la Vieille Dame, commençait à s'impatienter. Heureusement, le calendrier de ces prochaines semaines avec sept matches en 22 jours devait lui permettre de se montrer.

L'ancien Parisien n'aura pas eu à attendre longtemps. A quatre jours de la réception du Lokomotiv Moscou en Ligue des champions, la Juve recevait en effet Bologne, samedi, pour le compte de la 9e journée de Serie A, et Maurizio Sarri a choisi de préserver Blaise Matuidi et donc de faire confiance au natif de Saint-Maurice. A raison puisque le Français a été l'un des joueurs turinois les plus en vue.

Si Cristiano Ronaldo, auteur de l'ouverture du score, et Gianluigi Buffon, qui a sauvé les trois points de la victoire grâce à une incroyable parade en toute fin de match, ont évidemment été décisifs et permis à la Vieille Dame de s'imposer 2-1, Adrien Rabiot n'a pas été en reste en jouant les métronomes en milieu de terrain. Ca méritait bien les félicitations de son entraîneur, pas avare de compliments à son endroit à l'issue de la rencontre.

"Rabiot m'a beaucoup plu, a-t-il ainsi confié dans des propos relayés par Sky Italia. Il n'a pas encore 90 minutes dans les jambes mais il progresse. Je lui ai demandé de venir se placer devant la défense pour les relances car j'étais sur qu'il y aurait un marquage individuel sur Pjanic et il l'a très bien fait. Il a été bon au coeur du jeu. Il a fait preuve de personnalité." Le Français n'a pas laissé passer sa chance.

Newsweb









Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X