Ben Yedder, le super-héros de Monaco

L'AS Monaco continue de faire les montagnes russes en championnat. Dimanche, en match décalé de la 10e journée de Ligue 1, les hommes de Leonardo Jardim ont alterné le bon, offensivement, et le moins bon, défensivement, pour finalement arracher la victoire au détriment du Stade Rennais (3-2).

Fin septembre, les deux succès obtenus coup sur coup à domicile, contre les rivaux niçois (3-1) puis le Stade Brestois (4-1), avaient, du moins le pensait-on, amorcé le véritable début de saison de l'AS Monaco. Très friable défensivement jusqu'alors, Benjamin Lecomte et les siens avaient semblé gagner en sérénité, tout en restant vacillants et déséquilibrés. Le revers (3-1) concédé à Montpellier avait fait quelque peu replonger Kamil Glik et les siens, qui étaient donc attendus au tournant ce dimanche, à l'occasion de la venue du Stade Rennais à Louis-II, en match décalé de la 10e journée de Ligue 1. Cette confrontation a permis une nouvelle fois de mettre en avant les grosses lacunes défensives du club de la Principauté, mais aussi sa capacité à faire la différence dans la zone de vérité adverse à tout moment, avec la victoire à la clef cette fois-ci (3-2).

Comment pourrait-il en être autrement lorsqu'on peut s'appuyer sur ce qui est peut-être le duo le plus complémentaire de Ligue 1 depuis le début de saison ? Car une nouvelle fois, Islam Slimani et Wissam Ben Yedder ont fait des misères à leurs gardes du corps. Le dernier cité, qu'on avait quitté peu à son avantage sur la pelouse du Stade de France lundi dernier, titulaire au coup d'envoi de Turquie-France, a vraisemblablement bien digéré sa médiocre prestation internationale. Pour preuve, dès la 3e minute, il trompe la vigilance de Romain Salin (1-0, 3e). Ah oui, sur un service de qui ? Islam Slimani évidemment...

Mais cette ASM est, faut-il encore le rappeler, presque désespérante défensivement. Ruben Aguilar et Kamil Glik laissent Faitout Maouassa transpercer leur ligne pour égaliser (1-1, 12e). Et peu après le repos, c'est Gil Dias qui tergiverse dans sa surface, et offre le 1-2 à Adrien Hunou (48e). Mais les Monégasques sont à surveiller comme le lait sur le feu lorsqu'ils franchissent la ligne médiane, et Islam Slimani arrive à point nommé pour profiter d'un bon pressing collectif et d'une mauvaise relance bretonne pour égaliser (2-2, 56e). Rennes résiste, parvient même à se montrer dangereux, mais pas autant qu'une ASM qui parvient à marquer le but tant attendu grâce à Keita Baldé... Refusé pour un contrôle de la main de l'ancien Intériste (86e). Ce sera finalement Wissam Ben Yedder, dans les derniers instants (3-2, 90e+3), qui propulse son club hors de la zone rouge, à égalité de points que des Bretons qui restent désormais sur sept rencontres de rang sans victoire en Ligue 1.

Newsweb









Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X