Le PSG s'écroule déjà !

Le PSG s'écroule déjà !

Reuters

Peu inspiré et fébrile défensivement, le PSG a concédé sa première défaite de la saison dès la 2e journée de Ligue 1, dimanche à Rennes (2-1).

Visiblement, il y a un PSG avec Neymar et un autre sans... La saison dernière, les hommes de Thomas Tuchel, alors emmenés par leur prodige brésilien, avaient entamé la Ligue 1 avec 14 victoires consécutives (un record absolu), pour tomber pour la première fois à la 23e levée (à Lyon). Dimanche, ils ont été battus dès le 2e week-end du championnat, sur le terrain de Rennes (2-1). Il ne s'agit pas d'un accident, car la prestation des champions de France n'a pas été bonne du tout.

On retiendra ainsi que Thomas Tuchel n'a pas su contourner le 5-3-2 mis en place par Julien Stéphan. Pire, ses choix n'ont peut-être pas été les plus judicieux. Les Bretons évoluant avec deux attaquants, les Parisiens ont en effet décidé de jouer à trois derrière, avec un Marquinhos placé entre Thiago Silva et Abdou Diallo. Devant eux, l'entrejeu Angel Di Maria-Marco Verratti-Julian Draxler a perdu un nombre incalculable de ballons et c'est toute l'équipe qui a reculé au fil de la première période. Cela leur a été fatal.

Mbappé muselé

Car si Edinson Cavani a ouvert le score sur une offrande de Damien Da Silva (36e), les Rouge et Noir ont renversé la situation. Mbaye Niang, trouvé par Hamari Traoré, a égalisé d'une superbe frappe en pivot au nez et à la barbe de Marquinhos (44e). Au retour des vestiaires, un nouveau centre venu de la droite, du jeune prodige Eduardo Camavinga (16 ans), permettait à Romain Del Castillo de marquer (48e). Thomas Meunier était battu dans les airs.

Dos au mur, le PSG est reparti à l'attaque mais avait encore moins d'espaces pour faire des différences. Kylian Mbappé était serré de près et Romain Salin n'était pas surpris par une tentative de lob du jeune champion du monde 2018 (81e). En fin de match, seul Pablo Sarabia, entré en jeu à la place d'Angel Di Maria (64e), a tenté sa chance, en ne cadrant pas (76e et 78e). Marco Verratti et ses coéquipiers ont manqué d'un leader offensif sur le terrain.

Newsweb





Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X