Lopez s'est vu au Barça

Lopez s'est vu au Barça

Icon Sport

Formé à Marseille, Maxime Lopez est toujours fidèle à l'OM avec qui il dispute sa quatrième saison en Ligue 1. Mais le milieu de terrain a failli signer à Liverpool puis a espéré rejoindre le FC Barcelone...

Oubliées les flatteuses comparaisons avec Xavi ou Andres Iniesta, Maxime Lopez est toujours à l'OM à 21 ans, pour sa quatrième saison chez les pros. Le Marseillais, formé au club, n'a pas forcément connu la trajectoire fulgurante que lui prédisaient les supporters olympiens les plus optimistes. Mais le minot peut tout de même se targuer d'avoir déjà disputé 115 matches avec son club, dont une finale de Coupe d'Europe, malgré son jeune âge. Mais le milieu de terrain l'admet, lui aussi visait plus haut.

"A la fin de ma première saison, le directeur sportif du Barça a parlé avec mon agent, révèle Lopez dans un entretien au Canal Football Club diffusé ce dimanche. Il disait qu'il y avait vraiment un intérêt et que si je faisais encore une bonne saison... Moi dans ma tête, je me suis dis 'ça y est, je suis là bas' et j'ai perdu six mois d'une saison. Je n'y étais plus, même moi je ne me reconnaissais plus. J'étais jeune, on sait que j'aime le Barça, je me suis imaginé trop de choses et ça m'a mis un coup derrière la tête. Mais mentalement, je suis aussi fort parce que j'ai vécu ces moments là."

"Je pouvais signer à Liverpool"  

Le champion d'Espagne n'est pas le seul grand d'Europe à avoir courtisé l'international espoir. "Quand j'ai signé pro à l'OM, je pouvais signer à Liverpool, assure aussi Lopez. J'ai passé trois jours là-bas, assisté au derby, le voyage était parfait. Quand je suis rentré à Marseille, j'ai dit à mes parents 'je signe'. Mais l'Angleterre, c'est compliqué vu comme je suis taillé. A part Manchester City qui joue vraiment au ballon, le reste, c'est un peu la guerre." Le jeune Marseillais s'est ravisé et a donc refusé la Premier League.

Si la Liga correspond beaucoup plus à son profil de passeur, Lopez n'a pas rejoint l'Espagne au mercato comme son coéquipier Lucas Ocampos. "Il y a eu des contacts avec Séville. En janvier, ils étaient très intéressés mais aussi cet été. Quand ton club refuse 15 millions pour toi, c'est flatteur. Si le club a demandé autant, c'est qu'il ne voulait pas me vendre." Une marque de confiance pour le natif de Marseille qui espère avant tout réussir dans sa ville de coeur.

Newsweb





Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X