Monaco, encore et toujours frustré

Monaco, encore et toujours frustré

Icon Sport

Accroché par Nîmes (2-2) la semaine passée, Monaco n'a pas su faire mieux à Strasbourg (2-2), dimanche, à l'occasion de la 4e journée de Ligue 1. L'ASM reste tout en bas du classement, le RCS faisant à peine mieux. 

"Je pense que cette équipe-là va finir dans le haut de tableau." Adrien Thomasson, interrogé par beIN Sports, est comme beaucoup d'autres observateurs du championnat de France: il croit en l'AS Monaco. Pour l'instant, difficile de lui donner raison tant le collectif de Leonardo Jardim patine depuis l'entame de la nouvelle saison. Quatre matches, deux défaites et deux nuls, voilà le bilan éloquent du début de saison des Monégasques, qui ont encore affiché des failles défensives criantes en Alsace. 

C'est avec une incroyable passivité que toute la défense de l'ASM a laissé Thomasson seul en fin de match. Sur une remise de Dimitri Liénard, l'ex-Nantais a trompé Benjamin Lecomte d'une superbe reprise croisée (2-2, 84e). En première période, c'est une première erreur assez incompréhensible de Guillermo Maripan (remplaçant du suspendu Jemerson) qui avait offert un penalty au RCS, transformé par Kenny Lala (1-1, 39e). Deux erreurs, deux sanctions: le scénario ressemble à celui de Nîmes de la semaine passée (2-2) et en dit long sur le chemin à accomplir pour les joueurs du Rocher. 

Slimani a failli tout faire 

La frustration habitera encore les Monégasques la semaine prochaine, eux qui ont donc mené deux fois lors du duel dominical. Deux courses en tête rendues possibles grâce au talent d'Islam Slimani. Déjà buteur pour son premier match avec l'ASM contre les Crocodiles, l'attaquant algérien s'est offert un doublé tout en sang froid. Sur une belle passe de Gelson Martins, Slimani a d'abord devancé la sortie de Mats Sels pour marquer à bout portant (0-1, 11e). Il a ensuite profité d'une énorme bévue de Stefan Mitrovic pour aller battre en solitaire le portier strasbourgeois (1-2, 40e). 

Remuant, utile en pivot, Slimani aurait pu se muer en passeur décisif si Wissam Ben Yedder s'était montré plus réaliste face au but (45e). Le récent vainqueur de la CAN a surtout raté un triplé à 2-1, en tirant sur la barre, ce qui aurait peut-être sonné le glas des locaux (81e). On ne le saura jamais et ce serait un brin injuste d'en vouloir au meilleur Monégasque du jour. Une chose est sure, Leonardo Jardim va devoir se creuser la tête pendant la trêve internationale pour sortir son ASM du pétrin. Après quatre journées, elle n'a pris que deux points (c'est un de moins que Strasbourg) et c'est un certain Olympique de Marseille qui se présentera à elle dans deux semaines. Ambiance...

Newsweb





Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X