De Ligt, des exigences auprès du PSG qui ne passent pas

De Ligt, des exigences auprès du PSG qui ne passent pas

Reuters

Disposé à rejoindre le PSG, Matthijs de Ligt souhait inclure des clauses lui permettant de quitter facilement le club de la capitale. Ce qu'ont refusé les dirigeants parisiens.

Le remplacement d'Antero Henrique par Leonardo, de retour dans son fauteuil de directeur sportif du club de la capitale, n'est pas le seul changement majeur à noter au PSG cet été. Les dirigeants parisiens, Nasser Al-Khelaïfi en tête, ont également décidé de durcir le ton. Le meilleur exemple en est évidemment la récente sortie du président parisien concernant Neymar, libre de partir s'il ne souhaite pas s'inscrire dans le projet.

Les discussions avec Matthijs De Ligt et surtout son représentant, l'inénarrable Mino Raiola, marquent également cette rupture. Habitué à céder à la plupart des caprices des joueurs ciblés, le PSG a en effet opposé une fin de non-recevoir aux desiderata du défenseur néerlandais concernant des clauses de départ à insérer dans son contrat.

Une clause liée au niveau de la Ligue 1

A en croire RMC Sport, l'actuel capitaine de l'Ajax Amsterdam souhaitait en effet non seulement une traditionnelle clause libératoire fixée à 150 millions d'euros mais également une autre liée au plaisir pris ou non en Ligue 1. Des demandes jugées extravagantes que les champions de France n'ont pas voulu satisfaire, quand bien même il aurait pu contourner l'interdiction des clauses libératoires dans l'Hexagone en signant un acte sous seing privé. "A peine arrivé, quand on réclame déjà des choses pour partir ce n'est pas classe et surtout ça ne veut pas dire qu'on s'inscrit sur la longueur dans un projet", a fait savoir un proche du dossier.

Une attitude qui n'a pas non plus été du gout de Christophe Dugarry, le sniper de RMC Sport. "Bravo au président, bravo à Leonardo, bravo aux décideurs. Je suis fatigué de ce nouveau football. Mais De Ligt, mon poulet, à un moment ou à un autre, tu t'engages dans un projet avec le Paris SG. Tu n'as pas encore commencé à t'engager dans ce projet que déjà tu penses à deux portes de sortie, pas une, tu en veux deux. C'est quoi l'idée ? Qu'est-ce qui te passe par la tête ? Tu as 19 ans. 12, 13, 14 ou 15 M euros ? A un moment donné, ça change quoi ? T'auras une voiture de plus, 50 m² de plus dans l'appartement, 10 mètres de plus pour ton bateau... Si c'est purement un choix financier, eh bien casses toi, ça me donne envie de vomir, s'est en effet indigné l'ancien champion du monde. De Ligt, il est excellent, il est très très bon. Mais avec une mentalité comme ça, ça ne durera pas, ce n'est pas possible."

Newsweb





Revenir en Haut
Vous avez aimé cet vidéo ? Aidez nous en partageant sur

X