Arabie Saoudite, Zidane… Bientôt la fin du grand cirque autour de la vente de l’OM ?

Depuis trois ans, le sujet de la vente OM occupe bien des esprits du côté de la cité phocéenne. Et alors que des annonces prévoient l’officialisation d’une opération avec l’Arabie Saoudite, la presse italienne fait des révélations qui laissent craindre le pire pour les Marseillais.

Mercato : Le RC Lens place un talent de Ligue 1 sous surveillance pour cet été…

Chef de file de la « vente OM », sujet qui cristallise de nombreuses tensions parmi les fans marseillais, Thibaud Vézirian est formel. Selon le journaliste devenu influenceur, la vente de l’OM est actée. Frank McCourt va passer la main à un fond d’investissement saoudien. Le souci, c’est qu’il tient ce discours depuis maintenant trois ans… Et depuis trois ans, il ne se passe rien. Si ce n’est des rumeurs de plus en plus nombreuses et des annonces qui promettent, désormais, une vente du club pour l’été 2024.

L’OM doublé par l’Italie ?

Après avoir attendu trois ans, les supporters de l’OM semblent prêts à attendre quelques mois de plus… Mais du côté de l’Italie, on semble prêt à offrir une douche froide à tout ce grand cirque. En effet, plusieurs médias transalpins font état d’un intérêt très avancé des Saoudiens pour… L’AS Rome ! La Reppublica explique qu’après Newcastle, le PIF (fond public d’investissement de l’Arabie Saoudite) pourrait enchaîner avec le rachat du club romain.

Un deal à plus d’un milliard d’euros

Actuellement propriété de la famille Friedkin (depuis 2020), l’AS Rome n’est pas sur le marché des clubs à vendre. Mais l’intérêt des Saoudiens serait important. A tel point que des chiffres seraient déjà sur la table : 900 millions d’euros pour le rachat du club et 300 millions d’euros supplémentaires pour la construction du nouveau stade. Plus d’un milliard d’euros d’investissement, difficile de ne pas être à l’écoute, même quand on n’est pas forcément vendeur. Un dossier qui jette clairement un froid du côté de l’OM. Si les Saoudiens dépensent leur argent en Italie dans les prochains mois, difficile de les voir venir en France à court ou moyen terme…

Lire aussi :