Un projet un peu fou prend forme au RC Lens

Sous contrat avec le RC Lens jusqu’en juin 2027, Franck Haise ne cache plus son envie de construire une carrière un peu spéciale dans le Nord. Le technicien sang et or n’exclut pas d’être un nouveau Guy Roux.

Un projet un peu fou prend forme au RC Lens

Les exigences du football moderne ont mis fin à des habitudes de club qui ont pourtant fait leur réussite dans les années 1980 et 1990. Celle de confier les rênes d’un projet à un homme, de façon durable. En Angleterre, Manchester United a bati un empire sous les ordres de Sir Alex Ferguson. En France, l’AJ Auxerre est devenu un OVNI en positionnant sur la carte européenne une ville de petite taille, sous la coupe du légendaire Guy Roux. Des profils qui n’existent quasiment plus dans les championnats actuels, la prime aux résultats étant devenue prioritaire sur la construction. Pourtant, un irréductible club du Nord de la France pourrait tenter de remettre cette méthode au goût du jour : le RC Lens.

Haise et Lens, c’est du solide

Depuis 2020, le RC Lens a confié les rênes de l’équipe première à Franck Haise. Ce technicien n’avait jusqu’ici connu que des rôles d’adjoint dans différents staffs (Rennes, Lorient). Mais cette première expérience de n°1 a été la bonne. Sous ses ordres, les Lensois n’ont cessé de progresser pour aller chercher un ticket de Ligue des Champions. Quatre saisons de rêve qui ont incité les dirigeants à faire de Franck Haise un rouage incontournable du projet. Manager général du club, il a paraphé un contrat longue durée jusqu’en 2027. Un bail très rare pour un entraîneur de haut-niveau.

Le nouveau Guy Roux

Si Franck Haise a souhaité ne plus s’occuper des fonctions sportives liées au recrutement, il conserve la confiance de ses dirigeants et se prend à rêver de durer, encore plus, au RC Lens : « À Lens, c’est une histoire d’hommes et j’ai toujours eu de belles relations. J’ai la chance d’être aligné avec mon groupe, et c’est certainement une des raisons pour laquelle je suis toujours là. » En route vers les 150 matchs sur le banc du RC Lens, Franck Haise commence à regarder de près le record historique de Arnold Sowinski, entraîneur nordiste de 1973 à 1988 et ses 280 matchs en première division. Il reste du chemin mais Haise semble déterminé et bien accroché à ce rêve d’être le nouveau Guy Roux. Malgré les sollicitations de plus en plus nombreuses, en France (Nice pensait à lui l’été dernier) ou à l’étranger, le Français de 52 ans priorise son projet lensois à tout le reste.

Lire aussi :